© Fondation Oskar Kokoschka, Vevey

CATALOGUE RAISONNÉ DES PEINTURES D’OSKAR KOKOSCHKA

Avis au lecteur

Le présent catalogue raisonné est le premier recueil complet des peintures réalisées par Oskar Kokoschka. Avec sa publication en ligne, la Fondation Oskar Kokoschka met ainsi l’œuvre de l’artiste à disposition de l’ensemble de la communauté des chercheurs et du public.

En tant que co-auteure du premier volume du catalogue raisonné paru en 1995 auprès de la Galerie Welz à Salzbourg, Katharina Erling est experte du sujet depuis plus de 30 ans. Walter Feilchenfeldt jr., en qualité de fils et de successeur du représentant historique de Kokoschka Walter Feilchenfeldt sen., est lié à l’artiste, à sa veuve et à son travail depuis de nombreuses décennies. Il a ainsi pu faire bénéficier le projet des précieuses informations contenues dans les archives de la Galerie Cassirer, gérées par ses soins.

Le catalogue raisonné en ligne des peintures comprend l’ensemble des 490 peintures d’Oskar Kokoschka. Il reprend sous une forme actualisée le catalogue d’œuvres des années 1906 à 1929 de Johann Winkler et Katharina Erling paru en 1995, et le complète en se basant sur leurs travaux préparatoires pour les années s’étendant de 1930 au décès de l’artiste.

La Fondation Oskar Kokoschka est détentrice des droits sur l'œuvre de l'artiste et éditrice du catalogue en ligne des peintures d'Oskar Kokoschka. Le catalogue raisonné a pour objectif de rendre compte en tout temps des peintures dont l’authenticité ne saurait être mise en doute. L’expertise des auteurs du catalogue raisonné repose sur une longue expérience dans le domaine de la recherche scientifique autour de l'œuvre d'Oskar Kokoschka, et leurs conclusions peuvent être reconnues tant par les spécialistes que le grand public dans ce catalogue en ligne. L'œuvre d'Oskar Kokoschka est bien documentée et, se basant sur l’état actuel des connaissances la Fondation Oskar Kokoschka estime que l'inventaire est complet. Néanmoins, il n’est pas exclu que des œuvres jusqu’alors inconnues puissent émerger. Les auteurs du catalogue raisonné feront eux-mêmes les vérifications d’usage et, le cas échéant, incluront l’œuvre dans le catalogue raisonné. Les règles suivantes sont appliquées pour toute demande de clarification :

A réception d’une illustration de bonne qualité, la FOK est disposée à solliciter l'avis des auteurs du catalogue raisonné sur l'authenticité de l'œuvre et à donner une réponse.

La clarification est gratuite. Aucune correspondance ne sera échangée concernant les motifs de la décision.

Dans les cas douteux, la FOK peut exiger qu'une œuvre soit présentée sous sa forme originale. Un accord sur les coûts y relatifs sera conclu au préalable avec le mandant.

Si le mandant demande un examen en présence de l'original, les coûts associés sont entièrement à sa charge.

Directives de citation

Si vous citez le catalogue raisonné électronique, vous voudrez bien le mentionner de la manière suivante : Katharina Erling et Walter Feilchenfeldt, Oskar Kokoschka. Les peintures en ligne (https://www.oskar-kokoschka.ch/fr/1020/Catalogue-en-ligne), publié par la Fondation Oskar Kokoschka, Vevey.

Avis aux utilisateurs et utilisatrices

A moins que des informations plus récentes ne soient disponibles, le titre, les dimensions et les signatures ou inscriptions correspondent aux données figurant dans le 1er volume du catalogue raisonné des peintures publié par Johann Winkler et Katharina Erling en1995, quand elles ne basent pas sur les travaux préliminaires de Katharina Erling pour le 2e volume.

Numéros de catalogue raisonné (cat. rais. n°)

Les peintures sont classées par ordre chronologique. Les nouveaux numéros du catalogue indiquent d’abord l’année de création, suivie d’une numérotation par ordre croissant au cours de la même année. Les anciens numéros du catalogue raisonné sont en outre répertoriés d’après Hoffmann 1947, Wingler 1956 et Winkler/Erling 1995.

Titres

Ils proviennent pour la plupart de l’artiste et ont été repris en grande partie du catalogue de Winkler/Erling 1995 ou du manuscrit pour le volume 2. Si plusieurs titres existent, ces derniers sont mentionnés dans le champ « Autres titres », avec indication de la source. Ils sont pour la plupart en allemand, ceux en langue étrangère étant recensés dans le champ « Autres titres ».

Datation

Les chiffres de l’année entre crochets renvoient à la datation déduite sur la base de comparaisons stylistiques avec des tableaux datés. Une barre oblique entre les chiffres de l’année, p. ex. 1909/11) indique une période de réalisation qui s’étend sur deux ans ; un trait d’union (p. ex. 1955-64) une période qui s’étend sur plusieurs années. Pour le classement, le moment de l’achèvement de l’œuvre est déterminant. Les peintures sans datation précise sont classées à l’intérieur d’une certaine année selon des critères stylistiques.

Signature et autres inscriptions

La mention « sign./inscr. » signale les inscriptions de la propre main de l’artiste : monogramme et, parfois, signature ; « daté » et « inscr. » la date écrite à la main par l’artiste et autres annotations de sa propre main. Ces inscriptions sont fidèlement restituées, avec l’indication du lieu où les œuvres sont conservées, dans la graphie et l’orthographe originale. Pour les inscriptions plus longues, la fin de la ligne est signalée par une barre oblique. En cas de doute, la remarque « d’une main étrangère ? » est ajoutée entre crochets. « Sans inscr. » signale l’absence de toute inscription ou signature.

Dimensions

Elles sont indiquées en cm, la hauteur précédant la largeur. Les dimensions suivent pour l’essentiel le catalogue des œuvres dressé par Winkler/Erling, et donc, celles communiquées par les propriétaires des œuvres. Les dimensions indiquées entre crochets pour les tableaux détruits ou disparus ont été reprises de publications existantes.

Localisation

Le lieu dans lequel le tableau se trouve. La mention « Collection particulière » répond généralement au souhait des propriétaires, mais elle se réfère également à des collections privées peu connues. Quand des peintures réalisées après 1945 sont documentées, la mention « Lieu de conservation inconnu » signale que leur lieu de conservation actuel n’est pas connu. « Œuvre non localisée » signifie que la peinture a disparu au plus tard depuis les années 1930. Des circonstances particulières comme la destruction ou la preuve uniquement au moyen d’une photo sont mentionnées à la place du lieu de conservation.

Provenance

Les anciens rapports de propriété sont cités par ordre chronologique croissant. Chaque provenance est indiquée avec le nom, le lieu et, entre parenthèses, le moment de l’acquisition, s’il est connu. Les provenances entre crochets indiquent des données présumées mais pas confirmées. Souvent, plusieurs marchands d’art ont proposé les mêmes tableaux de Kokoschka et les ont échangés entre eux. Seul le marchand d’art qui a vendu la peinture est mentionné. Les ventes aux enchères sont citées avec le nom de l’organisateur, le lieu, la date et la référence du catalogue ; les informations détaillées figurant dans les catalogues sont répertoriées sous la rubrique « Littérature ». Les changements de localisation d’une peinture saisie sous le Troisième Reich sont traités comme une provenance, les différentes stations étant séparées par une virgule. Les changements de lieux dans le cadre d’un rapport de propriété sont indiqués au moyen d’une barre oblique. En cas de changement de nom d’une collection publique dans laquelle l’œuvre se trouve actuellement, l’ancien nom de l’institution est cité en dernier dans la provenance.

Expositions

Elles sont citées sous forme abrégée et par ordre chronologique croissant sur la page consacrée à l’œuvre concernée. Il n’y a pas de distinction entre les expositions personnelles et les expositions collectives. Dans la forme abrégée, l’année et la ville où a eu lieu l’exposition sont citées ainsi que le renvoi au catalogue où l’œuvre concernée figure. S’il y a eu plusieurs expositions la même année dans la même ville, celles-ci sont structurées selon l’organisateur. Si l’on clique sur l’abréviation, la page du répertoire des expositions s’ouvre ; elle renferme les données bibliographiques complètes et un aperçu de toutes les peintures exposées. Pour certaines expositions, notamment durant la période jusqu’en 1945, les critiques les plus importantes sont répertoriées, surtout lorsqu’il n’y a pas eu de catalogue.

Littérature

La bibliographie est présentée sous une forme abrégée et par ordre chronologique croissant sur la page consacrée à l’œuvre concernée. Dans cette liste de publications, seuls sont cités les textes qui vont au-delà d’une simple mention de l’artiste et étudient de manière approfondie son œuvre pictural. Sous forme abrégée sont nommés le ou les auteurs ou les éditeurs, pour les catalogues de collection la ville, pour les catalogues de vente aux enchères la maison de vente, puis l’année de publication. L’abrégé est complété par les références de pages et la liste des illustrations de l’œuvre en question. Les références de pages au début renvoient aux passages des textes dans lesquels la peinture est évoquée. Puis suivent les crédits photographiques ; on distingue une « pl. coul. » pour une planche en couleurs pleine page, une « ill. coul. » pour une « illustration en couleurs » plus petite et une « ill. n/b » pour des reproductions en noir et blanc. S’il existe plusieurs publications d’un auteur la même année, elles seront différenciées sous forme abrégée par a, b, c, etc. Si l’on clique sur la forme abrégée, la page de la liste des ouvrages avec les données bibliographiques complètes s’ouvre, donnant un aperçu de toutes les peintures qui y sont commentées.

Illustrations

Les illustrations reproduites se basent en grande partie sur les archives photographiques constituées par Madame Olda Kokoschka dans la succession de l’artiste, conservées aujourd’hui à la Bibliothèque centrale de Zurich, sinon sur celles réalisées en vue du 1er volume du catalogue des œuvres paru en 1995 aux éditions de la Galerie Welz à Salzbourg. D’autres documents proviennent des archives de Walter Feilchenfeldt. Les clichés seront systématiquement remplacés par de nouveaux, là où ils sont disponibles. Nous prions donc les détenteurs des droits de photographies de s’annoncer auprès de la FOK, afin que les données puissent être mises à jour si cela est nécessaire.